Bio fabricant, Bio exigeant depuis 1979

Comment bien manger ?

Comme vous le savez sans doute déjà, bien manger est un des facteurs clés pour mener une vie saine. Mais que signifie bien manger exactement et comment bien manger ? C’est une question difficile à répondre, du fait qu’il n’y ait plusieurs bonnes réponses à cette question. Celnat vous propose des articles de guide nutrition vous conseillant sur votre alimentation à différents niveaux pour vous aider à adopter un mode de consommation adapté à ce que vous recherchez. 

Que faut-il manger au petit-déjeuner ?

On dit que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée et il est vrai qu’un petit-déjeuner équilibré permet de faire le plein d’énergie et mieux appréhender les défis du quotidien. Attention, ce n’est en aucun cas un repas à négliger !

Pourquoi le petit-déjeuner est si important pour notre corps et celui des enfants ?

Le petit-déjeuner est supposé représenter jusqu’à 25% des apports nutritionnels quotidiens des enfants, or il est souvent négligé ou mal adapté. Ce repas présente des vertus de mémorisation et d’analyse dont les enfants ont besoin pour grandir, et permet également d’éviter des problèmes de troubles alimentaires et notamment d’obésité.

Pourquoi les enfants ne prennent-ils pas de petit-déjeuner ?

Deux facteurs expliquent en majorité l’absence de prise de petit-déjeuner chez les enfants : le réveil tardif, où le temps manque, et l’absence de faim, du fait que leur organisme ne soit pas suffisamment réveillé pour avoir faim.

Sauter le petit-déjeuner diminue la concentration d’insuline dans le corps, et favorisera donc la prise de poids. Ne pas prendre de petit-déjeuner contribue aussi à affaiblir le système immunitaire et donc à être plus exposé aux infections.

De plus, des études réalisées montrent que sauter le petit-déjeuner a également des répercussions sur le comportement des enfants à l’école. Ils seraient plus excités et moins attentifs que les autres. 

Tous ces facteurs sont également à prendre en compte pour montrer que le manque de petit-déjeuner peut aussi donc provoquer des risques de décrochage scolaire, à éviter d’urgence.

Celnat vous propose une gamme de produits diversifiés pour rendre votre petit-déjeuner le plus complet apportant toute l’énergie nécessaire à vos enfants pour tenir jusqu’au déjeuner !

Le petit déjeuner salé contribue aussi à apporter des protéines nécessaires au fonctionnement de l’organisme et des muscles du corps.

Les conseils Celnat :

Le premier conseil que Celnat peut vous prodiguer est déjà de partager votre petit-déjeuner en famille, autour de la table, sans téléphones ni télévisions et passer du bon temps en famille.

L’organisation est sans doute un élément clé d’un petit-déjeuner réussi. C’est pourquoi Celnat vous conseille de préparer la table du petit-déjeuner la veille au soir, afin de perdre moins de temps le matin, et de réveiller vos enfants plus tôt le matin, pour éviter les départs précipités.

La pratique avec les produits Celnat :

Le premier reflex a adopté est de bannir complétement les produits venant de supermarchés et de construire votre petit-déjeuner vous-même ! 

Les flocons restent l’alimentation la plus complète à consommer le matin, que l’on peut manger avec du yaourt, des fruits, et des graines. Le muesli est également une bonne solution pour varier les plaisirs, du fait de leur gourmandise. Il est possible de faire du muesli maison, encore meilleur pour la santé : il vous suffira simplement d’un mélange de flocons d’avoine, de graines et de fruits. Enfin, si vous êtes fan des tartines de pain le matin, il est préférable de consommer un pain à farine spéciale, tels que la farine de blé complet ou de seigle par exemple, plus riches en minéraux et en fibres.

Maintenant c’est à vous de jouer ! Un dernier petit conseil: ajoutez quelques amandes, noix ou noisettes dans vos recettes du matin pour qu’ils prodiguent les bonnes graisses dont vous avez besoin au moment de démarrer la journée !

Quel est l’intérêt du batch cooking ?

Le batch cooking c’est l’art de condenser les temps en cuisine pour les rendre plus efficaces et cuisiner pour l’équivalent d’une semaine en simplement deux heures pendant le week-end, permettant également de manger équilibré facilement ! C’est une solution idéale qui s’offre à ceux qui n’aiment pas cuisiner. Notre consultante diététicienne nutritionniste Isabelle de Vaugelas vous propose dans son nouveau livre 125 recettes de batch cooking, que vous pouvez découvrir sur son blog dès à présent :

Chaque plat est stocké dans des boîtes hermétiques ou contenants en verre, mis au frais ou au congélateur. L’avantage majeur est que le moyen de préparation est de 10 à 15 minutes et se fait au dernier moment, ce qui est très pratique. L’anticipation et le multitasking sont les maîtres mots de ce mode de cuisine.  

Les avantages de cette méthode :

  1. Un meilleur contrôle de son alimentation

 

En effet, préparer tous ses repas à l’avance permet d’avoir une vue globale sur nos apports caloriques hebdomadaires et mieux gérer notre alimentation. C’est aussi une excellente occasion de tester de nouvelles recettes en utilisant des produits Bio et de bonne qualité. 

Pour préparer un bon batch cooking, il faut avant tout préparer une bonne liste de course comprenant des ingrédients de tous les groupes d’aliments de la pyramide alimentaire

  1. Fini la corvée de course

Avec un peu de discipline, vous n’aurez plus qu’à faire vos courses une seule et unique fois par semaine ! 

Vous pouvez adapter vos courses en fonction de vos envies ou des promotions, c’est une méthode de cuisine assez libre qui vous permet de suivre vos désirs. La liste de courses permet de s’assurer de n’avoir rien oublié et aussi de faire des économies en évitant les tentations inutiles.

  1. Le geste écolo et économique

Il apparaît également que le batch cooking est une très bonne solution pour diminuer voire anéantir tout type de gaspillage alimentaire. Avec des recettes préétablies, tout aliment acheté est censé être consommé et non pas oublié au fond du réfrigérateur. De plus, la consommation de fruits et légumes de saison bio réduisent l’impact écologique sur la planète en diminuant l’émission de CO2.

  1. La conscience tranquille

L’objectif du batch cooking est d’alléger le quotidien en rendant la cuisine plus attrayante et moins contraignante. En adoptant cette méthode, il ne vous restera plus qu’à réchauffer ou assembler vos plats et à passer à table. Celnat vous donne aussi des conseils pour utiliser cette méthode avec réussite.

Les astuces de Celnat pour un batch cooking réussi :

 

Le réflexe à adopter, c’est avant tout une bonne organisation. Il faut d’abord préparer les produits dont vous aurez besoin pour cuisiner et faire bien attention à les stocker séparément ensuite, afin de pouvoir les assembler plus facilement durant la semaine. Vous pouvez aussi opter pour des plats plus aboutis ou volumineux, comme des gratins, pour n’avoir plus qu’à les réchauffer au moment du service. 

La conservation des aliments est un des enjeux majeurs de cette méthode de cuisine puisqu’il faut que les aliments gardent à la fois leur aspect appétissant et leur fraîcheur. La conversation des aliments peut se faire soit au réfrigérateur soit au congélateur, deux options fonctionnant très bien et la seconde pour une plus longue durée que la première. 

Comment rendre votre repas de fête plus sain ?

Comment rendre votre repas de fête plus sain ? Les repas de fête sont souvent perçus comme les repas où l’on mange de manière excessive. Or, il est possible d’allier plaisir et tradition, en mixant des plats fins, légers et originaux. Celnat vous propose des recettes originales et sans gaspillage qui changeront vos habitudes de consommation à Noël !

Manger sain.

La première étape est de se préparer au repas de Noël, et donc préparer son organisme. Pour cela, il est conseillé de consommer des aliments riches en fibres sur les repas précédent Noël et de bien hydrater votre corps, en évitant les sodas et en préférant l’eau et les bouillons par exemple, tels que le potage au quinoa ou le bouillon de riz

Il faut ensuite faire attention à la qualité des produits que nous utilisons. Le sucre est un ingrédient particulièrement utilisé lors des repas de fête mais peut être néfaste pour la santé s’il est consommé en trop grande quantité. Il existe des alternatives au sucre, moins dangereuses pour la santé, comme le miel, le sirop d’agave ou encore le sucre de coco, capables donc de remplacer le sucre industriel.

Tous ces aliments vous permettront de manger plus sain. Et pour rappel, manger plus sain n’est pas forcément plus cher que de manger industriel. La consommation locale reste la meilleure solution pour que votre corps soit en bonne santé. 

Cela permet également de réduire l’empreinte carbone et de soutenir la vie économique locale. Celnat s’engage pour la consommation locale, notamment en priorisant l’origine locale afin de pouvoir offrir une filière Bio de qualité, et met en place des contrôles pour le respect du consommateur et de l’environnement, valeurs de la marque !

Un menu de réveillon original !

Celnat vous offre une liste de recettes d’entrées, plats et desserts pour préparer le repas le plus complet et délicieux possible, tout en préservant votre santé ! 

Pour créer un apéritif équilibré, la solution idéale est d’utiliser des légumineuses : un houmous au tahin fait maison, à base de de pois chiches et accompagné de blinis au blé noir avocat et saumon serait une excellente façon de démarrer la soirée. Vous pouvez également y ajouter des arancinis végétariens si voulez diversifier un peu les produits.

Pour le plat, Celnat vous conseille d’opter pour des légumes et vous propose un taboulé libanais savoureux, agrémenté d’une salade de quinoa si vous avez des invités végétariens, pour éviter d’avoir à préparer des pommes de terre.

Le meilleur pour la fin : le dessert ! Vous pouvez commencer la fin de vos festivités avec un pain d’épices ou un panettone de Noël, si vous cherchez une recette un peu plus riche en fibres. Un moelleux au chocolat avec sa farine de lentille saura sans aucun doute ravir vos invités ; et, pour ajouter une touche d’exotisme à votre repas, vous pouvez cuisiner une tartelette coco, mangue et ananas !

Quelle alimentation détox adopter après les excès des fêtes ?

Quelle alimentation détox adopter ? Les fêtes de fin d’année sont passées et il est maintenant temps d’éliminer certains excès qui ont pu être fait pendant cette période. Ce processus passe à travers une alimentation détox.

Mais qu’est-ce donc qu’une alimentation détox ? Une détox, c’est un processus qui élimine les mauvaises toxines du corps, notamment celles pouvant apparaître après des repas trop riches et aide à se sentir mieux dans son corps. 

Pourquoi faire une détox particulièrement après les fêtes ?

Si votre corps estime qu’il a besoin de faire une détox, il vous enverra des signaux. Ces signes peuvent être des maux de tête, un sommeil perturbé, des douleurs dans le ventre, du stress ou encore un mal-être digestif.

Une détox n’est ni nécessaire ni obligatoire si votre corps se comporte bien, mais s’il vous envoie des signaux, à vous de les écouter !

La détox vous permettra de vous sentir mieux dans votre corps, plus énergique, et c’est souvent une très bonne façon de démarrer son année !

Commencer sa détox : idées de recettes faciles.

1 – Fruits et légumes

Ce sont sans conteste les aliments essentiels d’une détox, et font partie des seuls aliments qu’il est possible de consommer sans excès.

2 – Graines

Les graines, saines et digestes pour l’organisme sont aussi des aliments phares. L’aliment à privilégier à base de graines est le granola, constitué d’un mélange de flocons d’avoine et de fruits secs. Les graines à utiliser pour les granolas les graines de tournesol, de sésame, de lin doré, de courge et de chia, pour leurs valeurs nutritives non négligeables. 

3 – Riz

Dans un cadre détox, le riz permet d’éviter les inflammations, en particulier le riz long blanc et le riz thaï complet. Celnat vous propose une recette de flocons de riz délicieux à mélanger avec un potage à la tomate. 

4 – Farine

 Les farines de riz blanc, de pois chiches et de maïs sont également recommandées pour une alimentation détox car elles apportent du caractère à vos préparations en plus de faire du bien à votre corps.

La philosophie détox chez Celnat.

Chez Celnat, nous partons du fait que les meilleurs aliments sont les plus simples : cherchez toujours à privilégier le fait « maison » à base de produits frais et sains. Nous nous engageons au quotidien à trouver des produits locaux et respectueux de l’environnement, d’une qualité optimale afin que vous puissiez manger mieux. 

Enfin, pour aller plus loin dans une détox, il est primordial de boire au minimum 1.5L d’eau par jour, si ce n’est plus si nécessaire. Pratiquer une activité sportive est aussi un bon moyen d’évacuer les mauvaises toxines, grâce à la transpiration.

Et n’oubliez pas, une détox permet avant tout de retourner vers un mode de vie plus sain !

L’intérêt nutritionnel des flocons.

Quel est l’intéret nutritionnel des flocons ? Celnat possède la gamme la plus large du marché en ce qui concerne les flocons traditionnels Bio de qualité Premium, aliment qui présente de nombreux avantages tant sur le plan économique que nutritif

Les flocons sont très appréciés comme repas au petit-déjeuner notamment, et peuvent se consommer sous forme de porridge ou de mueslis.

De plus, Celnat vous garantit les meilleures céréales ! La plupart des flocons sont issus de notre propre filière d’approvisionnement, auprès d’agriculteurs français et toujours avec la garantie qualité et sans pesticides Celnat ! 

Quelle est la différence entre Nutri-score et Siga ? 

Nous observons ces dernières années une véritable prise de conscience de la population sur ce qu’elle consomme. Les consommateurs veulent savoir ce qu’ils mangent et la composition des produits qu’ils achètent en surface. Les pouvoirs publics ont donc développé des initiatives, parmi elles les indices Siga et Nutri-score, qui analysent les produits pour nous, consommateurs.

L’indice Siga.

L’indice Siga a été élaboré en 2017 à Paris et met en avant la simplicité des recettes et le degré de transformation des ingrédients qui le compose. Il évalue les recettes selon la liste d’ingrédients, la présence d’additifs (ou non) et les seuils nutritionnels.

Il existe 7 classes de scores, allant de 1 à 7. Si un produit à un score Siga de 1, alors il est non transformé et le produit est présenté sous sa forme brut. Les fruits et légumes sont par exemple des produits avec des scores Siga de 1. A l’inverse, un produit avec un score Siga de 7 est un produit ultra transformé dont il faut limiter la consommation. 

Ce score est à relativiser car certains produits avec un score élevé restent bénéfiques pour la santé à petites doses, comme l’huile d’olive par exemple.

Enfin il existe deux médailles Siga, la médaille d’or qui récompense les produits les plus naturels et la médaille d’argent qui récompense les produits à composition simple.

L’indice Nutri-score.

Le Nutri-score est un logo avec un score allant de A à E et permet de comparer les aliments via des critères nutritionnels se basant sur les apports à favoriser et ceux à limiter. 

Cependant, il ne prend pas en compte le mode de production, la qualité des graisses saturées, la teneur en minéraux, la présence d’additifs ou encore la différence entre les huiles. Il est donc à contraster, aussi du fait qu’il ne prenne en compte que les valeurs nutritionnelles des produits et non des ingrédients qui les composent. 

Le Nutri-score et le score Siga se complètent et permettent au consommateur d’avoir une vision globale sur les teneurs nutritionnelles d’un produit. Il est recommandé de se renseigner d’abord sur la qualité d’un produit, donc de regarder le score Siga puis de faire attention au Nutri-score en second lieu. 

Les applications qui existent, peut-on vraiment leur faire confiance ?

Certaines applications ont été développées dans le but d’obtenir le profil nutritionnel d’un produit en scannant simplement son code barre. Les plus connues d’entre elles sont Yuka, ScanUp ou ScanEat, Kwalito, Foodvisor ou encore DietSensor.

Attention, la plupart de ses applications se servent dans la base d’Open Food Facts et peuvent donc contenir des erreurs, leurs données n’étant pas fiables à 100% ou alors pas mises à jour constamment. 

L’équilibre nutritionnel repose sur une alimentation variée à base de produits sains.

Le potentiel santé d’un aliment vient de sa qualité nutritionnelle (ce que mesure Nutri-score) et de sa qualité globale (ce que mesure Siga). Celnat a testé 4 de ses produits via différentes applications, et bien qu’ils soient encore en attente d’évaluation sur des applications comme Nutri-score et Siga, les 4 produits ont obtenus la note maximale de 100/100 sur Yuka ! Celnat s’est engagée en 1979 à proposer les meilleurs produits à ses consommateurs et continue de le faire encore aujourd’hui !

Comment apprendre à cuisiner ?

Comment apprendre à cuisiner ? Vous vous êtes sans doute déjà demandé comment cuisiner sainement tout en gardant ce côté gourmand que vous appréciez tant, que vous soyez débutant ou chef aguerri. Celnat répond à vos questions et vous prodigue des conseils sur l’art de la cuisine saine.

Les erreurs à éviter.

Tout d’abord, la règle d’or à respecter est de ne pas se mettre la pression et de ne pas paniquer. C’est en trompant que l’on s’améliore, il ne faut donc pas avoir peur de faire des erreurs et il ne faut pas se décourager si le résultat final n’est pas exactement celui que vous escomptiez. 

Ensuite, tous les grands chefs vous le diront, pensez à goûter régulièrement l’assaisonnement de votre plat. Cela permet déjà d’éviter des erreurs d’ajustement de sel ou de gras, et un assaisonnement réussi est souvent la clé d’une belle assiette.

La cuisine saine est une cuisine organisée.

Bien cuisiner, c’est être capable d’anticiper ses repas sur plusieurs jours afin de pouvoir varier les sources de nutriments que vous consommez. Si vous manquez de temps en semaine, vous pouvez considérer des solutions comme le batch cooking, qui vous permettront d’assurer l’équilibre de votre régime alimentaire.

Des techniques de cuisson à maîtriser pour une cuisine saine et délicieuse. 

Pour une cuisine saine, il est de prime abord conseillé de privilégier les modes de cuissons doux, afin de limiter le risque de perte de qualité des aliments et l’apparition de composés toxiques. Il est donc préférable de faire cuire vos aliments à basse température au four, ou de les faire mijoter ou pocher à la poêle.

Ayez des produits et du matériel de base toujours à disposition.

Celnat vous recommande dans cette partie des produits de base de la cuisine saine, qui limitera l’ajout de matières grasses, sucres ou produits industriels indésirables dans vos assiettes.

La première étape est de privilégier les huiles végétales au beurre lorsque vous cherchez à cuisiner avec du beurre. Attention cependant, elles ont toutes des vertus diverses : les huiles de la noix ou de lin par exemple, sont excellentes pour la santé tandis que l’huile de coco supporte très bien la chaleur.

Ensuite, lors de vos préparations, il est plus sain d’utiliser de la purée d’amande au lieu du beurre classique, car elle est entre autres plus riche en protéines et en fibres.

Les graines de chia et de lin sont également disponibles pour remplacer les œufs, grâce à leurs qualités d’absorption d’eau et leurs fibres et oméga 3.

Lorsque vous cuisinez sucré, il est recommandé d’utiliser les sucres naturels présents dans les fruits, en les écrasant, comme vous pouvez le faire avec les bananes, les compotes de pommes bio ou encore le sirop d’agave. 

Enfin, les laits végétaux sont capables de remplacer le lait de vache traditionnel et ils sont de même plus riches en fibres, vitamines et nutriments.

Conclusion : Vous avez à présent toutes les indications nécessaires pour cuisiner sainement. N’oubliez pas que toutes les recettes sont adaptables. A vous de jouer !

 

A lire sur le même sujet :